La collection VisiLife de VisiMuZ.

Tous les détails de chaque livre et les liens pour les acheter en cliquant sur les icônes.
  • Couverture Botticelli 150
  • Couverture Courbet
  • Rubens
  • Gustav Klimt
  • La peinture au musée d'Orsay
  • Anders Zorn (1860-1920) et le nu en plein air
  • Paul Guigou (1834-1871) et la lumière provençale
  • Galerie des Offices - guide numérique beaux-arts
  • François Blondel – Modigliani tome 2
  • Modigliani tome 1 - biographie enrichie - livre numérique Beaux-Arts
  • monet2_couverture01_150
  • monet1-final-150
  • François Blondel, Et… les peintres ont croisé douze dieux
  • Bernard Berenson, Les peintres de l'Italie du Nord
  • Bernard Berenson, Les peintres de l'Italie du Centre
  • Bernard Berenson - Les peintres florentins de la Renaissance
  • Bernard Berenson, Les peintres vénitiens de la Renaissance
  • Paul Bourget, Outre-mer I
  • Guy de Maupassant, La vie errante
  • Maupassant_surl'eau_150
  • Raphaël - biographie enrichie - livre numérique Beaux-Arts
  • Toulouse-Lautrec - biographie enrichie - livre numérique Beaux-Arts
  • Sisley
  • Cézanne
  • Vallotton - biographie enrichie – livre d'art numérique
  • Mary Cassatt – biographie enrichie – livre d'art numérique
  • morisot-150
  • degas-300
  • gauguin-150
  • renoir-150
  • vangogh-final-blanc-150
  • manet-final-150
  • velazquez-150

L’Adoration des bergers au Quattrocento en Italie du Nord

En cette période de la Nativité, deux tableaux vont retenir notre attention. L’Adoration des bergers est un épisode cité dans l’évangile de Luc (2). Il a été fréquemment traité par les artistes pour leurs commanditaires religieux.

Mantegna

La première Adoration, par Andrea Mantegna, est au Metropolitan Museum (voir le guide VisiMuZ du Met). Petite par la taille (40 x 55 cm), elle est grande par sa présence. C’est une œuvre de jeunesse de l’artiste, peinte vers 1450-1451.

20121231_Andrea_Mantegna_The_Adoration_of_the_ShepherdsAndrea Mantegna (ca 1431 – 1506) – L’Adoration des bergers, ca 1450-51.

Andrea Mantegna a grandi à Padoue dans un milieu féru d’érudition, étudiant la statuaire antique en pleine redécouverte à cette époque. Il sculpte autant qu’il peint ses personnages, et utilise un type de draperie dit romain, pour les habiller. Le paysage est austère, évidemment idéalisé. Joseph dort, deux bergers sont en adoration devant l’Enfant, mais leurs regards sont bizarrement plus orientés vers Joseph, deux autres personnages sont en train d’arriver sur la droite. Un bœuf se trouve sur la gauche, conformément à la tradition de l’Évangile apocryphe dit du « pseudo-Mathieu ». La barrière est aussi un symbole de la virginité de Marie, les angelots rouges introduisent un peu de poésie dans un dessin précis et dur. On retrouvera une évolution de la conception monumentale et très architecturée de Mantegna dans l’Adoration des bergers de Carlo Crivelli (1490, musée des Beaux-Arts de Strasbourg)

Mantegna, bien que beau-frère des Bellini, est loin d’eux dans la conception de ses tableaux et sa manière.

Giorgione

Il suffit pour s’en convaincre de contempler une autre Adoration des Bergers. Ce tableau plus grand (91 x 111 cm) est attribué quasi unanimement à Giorgione. Ce tableau est à la National Gallery of Art de Washington, maintenant l’un des tous premiers musées du monde grâce à la générosité de ses donateurs.

20121231_741px-Giorgione_014Giorgio Zorzi, dit Giorgione (1477-1510) – L’Adoration des bergers, ca 1500

Dans le schéma ci-dessous, on a indiqué les liens familiaux entre les artistes par un trait, les rapports maître-élève par une flèche pleine, les influences directes par une flèche pointillée.

20121231_VeniseOn voit bien les différences de conception de ces deux tableaux, alors que seuls cinquante ans séparent les deux œuvres. A la grandeur et la virtù antique de Mantegna, Giorgione oppose la douceur de la campagne vénitienne, toujours idéalisée, et celle d’une Nativité très humaine. La composition est symétriquement inversée. On retrouve la barrière symbolique, ainsi que le bœuf.

Ce moment de piété et de calme bucolique nous semblait un thème idéal en cette fin d’année. Joyeuses fêtes et heureuse nouvelle année à tous !

Crédits Photos

Mantegna  Auteur : Sailko.   Lien :http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Andrea_Mantegna_The_Adoration_of_the_Shepherds.jpg

Giorgione : Auteur Scewing. Lien : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Giorgione_014.jpg

Une réflexion au sujet de « L’Adoration des bergers au Quattrocento en Italie du Nord »

  1. Ping : Muz-focus : l’Adoration des bergers au Quattrocento en Italie du Nord | VisiMuZ : les guides des musées sur tablettes | Scoop.it

Les commentaires sont fermés.